ACTU RH-CORONAVIRUS – Maintien d’activité: Une gestion RH Rock N Roll au quotidien

Les ACTU RH CORONAVIRUS sont mises à jour quotidiennement et sont en libre accès pour aider un maximum d’entreprises.

Depuis Mardi 17 Mars, nous sommes saisis quotidiennement de questions clients liées aux conditions de maintien d’activité partielle pour les postes ne pouvant pas s’exercer en télétravail. Nous sommes face à une situation paradoxale puisque d’un côté les pouvoirs publics exhortent les français à rester chez eux et à appliquer la distanciation sociale et de l’autre côté ils appellent les entreprises à maintenir leur activité pour ne pas paralyser l’économie. On comprend bien les deux objectifs du gouvernement mais au quotidien dans l’entreprise c’est sportif dans tous les domaines, notamment pour les RH.

Préserver la sécurité des travailleurs, oui mais comment ?

Comment une entreprise peut elle maintenir une activité sans faire prendre de risque de contamination à ses salariés ? Pas de masque  ni de solution hydo alcoolique disponible, pénurie de gants.  Difficile dans ces conditions de permettre à des salariés d’aller travailler en leur garantissant un respect total de leur sécurité. Le gouvernement a bien diffusé la conduite à tenir dans une circulaire questions/réponses pour les entreprise et les salariés. 

Pas sur que cela suffise à rassurer les esprits. Les salariés ont peur et c’est légitime: aide à domicile qui refuse de se rendre chez une personne âgée, mécanicien qui refuse de monter dans un véhicule pour le réparer.

Il semble aujourd’hui difficile de savoir précisément dans quelles conditions un employeur peut garantir à ses salariés un strict respect de l’obligation de sécurité. Envoyer ses salariés au travail dans ces conditions devient donc un casse tête généralisé. Alors oui, on mettra à jour le Document Unique d’évaluation des risques en y intégrant un plan de continuité mais pour l’heure la priorité c’est de maintenir le navire à flot et de contenir les voies d’eaux qui ne manquent pas.

Une gestion RH Rock “N” Roll au quotidien

Certains de nos clients maintiennent leur activité mais se heurtent à des droits de retrait quotidiens. Même si le droit de retrait n’est pas justifié légalement, que voulez-vous faire socialement et humainement ? Sanctionner ou licencier un salarié dans le contexte actuel ? Cela relève du suicide collectif de l’entreprise. Donc on gère le quotidien avec des solutions adaptées. Certains optent pour la mise en activité partielle mais se heurtent à des doutes sur leur éligibilité.  D’autres font appel au volontariat et incitent les salariés refusant de travailler à utiliser les arrêts de travail pour garde d’enfant (lorsque c’est possible).  On gère au cas par cas et on s’adapte à chaque jour qui passe.

Le dialogue social va se tendre selon les cas

Une nouvelle fracture sociale semble se dessiner. Dans la même entreprise on trouvera des salariés en télétravail protégés du COVID 19 et des salariés sur le terrain confrontés aux risques de contamination. Même si nous sommes ici dans une caricature, il est vrai que le dialogue social risque d’être impacté à terme. Certaines activités ont beau reprendre, pas sur que les salariés de terrain acceptent d’aller  travailler et que le CSE valide ces solutions.

Frédéric BERTUCCI

LEXEGALIS

LEXEGALIS vous accompagne dans la gestion RH de cette crise inédite. Vous pouvez nous contacter par téléphone, mail, visio-conférences et bénéficier de nos formations en ligne.

 

Autres articles

Panier Produit supprimé Annuler l'action
  • Panier vide